Blog

Une affiche née de l’œil artistique d’Odile

Odile Eckenschwiller

Odile Eckenschwiller

Pour sa 10ème édition, le Marché Potier de Marseille poursuit sa quête de modernité. Après l’affiche graphique de 2015, voici une nouvelle création, colorée, chaleureuse et résolument contemporaine. Un magnifique assemblage dû au talent d’Odile Eckenschwiller. Portrait.

Une carrière tournée vers la création artistique

Odile est née au Maroc à Oujda, tout près du Rif oriental. Elle n’y reste pas longtemps. Toute la famille déménage souvent au gré des différentes affectations parentales. A 18 ans, elle choisit Marseille pour suivre le cursus de l’Ecole internationale des Beaux-Arts. Là, Odile se familiarise avec les différentes techniques artistiques. Et s’attache à Marseille à laquelle elle restera fidèle. Elle commence sa carrière de directrice artistique chez Publicis Méditerranée, puis fait ses armes dans différentes agences, notamment chez Vitamine à Paris, une entité du groupe RSCG, avant de revenir à ses premières amours. D’abord Marseille, puis à nouveau Publicis, pendant 6 ans. En 2001, elle s’affranchit pour voler de ses propres ailes. A son compte depuis 15 ans, elle honore plusieurs contrats pour des entreprises de la région, notamment des enseignes commerciales.

AFFICHE MP2016

Sa rencontre avec Christophe Follenbach, le Potier Marseillais, va l’entraîner dans un nouveau registre. Séduite par la passion de Christophe et Brigitte pour leur art, elle imagine cette affiche tout en superposition de terre, matière originelle, de poteries colorées de tous âges et l’alliance avec la sardine, symbole du Vieux port de Marseille et de son marché aux poissons quotidien. Une affiche à l’image du marché : dynamique, créatrice et originale.

Les déchets, autre violon d’Ingres d’Odile

La première chose que l’on remarque chez Odile Eckenschwiller, c’est son regard. Des yeux clairs, un regard très doux et en même temps très aiguisé. Un regard qui observe. Une observation au service de l’esthétique. C’est par le prisme de ce regard avisé autant qu’aiguisé qu’Odile voit la beauté, même quand elle n’est pas évidente. Ainsi, elle nourrit un grand intérêt pour le déchet. Le déchet comme matière première. Le déchet comme source de création. Le déchet comme moteur d’une nouvelle économie. Le déchet comme outil de sensibilisation à destination des citoyens, des entreprises et des collectivités, pour une autre manière de consommer… et de jeter.

Visuel de l'exposition sur les déchets

Visuel de l’exposition sur les déchets

En 2014, elle s’associe à Alris, autre spécialiste en communication visuelle, et prend contact avec Athélia Entreprendre, association qui fédère les entreprises et anime les zones d’activités Athélia de La Ciotat. Une collaboration qui aboutit à une exposition en novembre 2014 grâce aux impressions numérique et grands formats d’Alris. Sur la zone, les panneaux présentent les créations d’Odile. Des affiches qui s’adressent aux entrepreneurs et aux citoyens. L’exposition connaît un certain succès auprès de sa cible. Odile souhaiterait d’ailleurs trouver d’autres partenaires pour faire tourner ce projet et toucher de nouveaux publics. En attendant, elle continue de chercher de nouveaux projets et de nouveaux coups de cœur pour des gens passionnés et attachants qui l’inspireront comme a pu le faire l’équipe du Marché Potier de Marseille.

Odile Eckenschwiller : http://odilee.wix.com/odilecreation

Soyez le premier à publier un commentaire.